La ligne Johanna Rolland

une histoire future

En 2021 Nantes perd une ligne ferroviaire. La ligne qui desservie la gare de l’Etat, inutilisée pour les passagers depuis déjà plusieurs années, aurait pu desservir le nouveau CHU de Nantes. Mais ce ne serait pas le cas. La métropole construit (en principe) quelques kilomètres de nouveau tramway, mais la desserte directe et efficace de l'île de Nantes ne sera possible qu'en voiture. Ou à vélo.

L’hôpital, qui créera 15.000 emplois sans parler de tous les patients et fournisseurs qui y accéderont quotidiennement, créera également des bouchons monstrueux. On aurait pu espérer que les discussions de desserte ferroviaire avancent, mais ce n'était point le cas.

Le seul point d'espoir dans cette histoire sordide, c'est que la métropole pratique la remplaçabilité : les rails seront supprimés mais la voie ne sera pas bloquée. C'est un point que nous avons un peu de mal à croire, mais ça laisse un espoir que cette infrastructure reviendra - à un coût plutôt énorme pour sa suppression puis reconstruction comparé à sa simple remise en service.

Dans ces pages, que nous écrivons à la sortie de la COP26, nous vous invitons à imaginer un 2030 un peu moins sombre où la métropole se serait rendu compte de ses erreurs. Ce sera peut-être grâce à nos mobilisations, même avant les prochaines élections. Ou bien le climat pourrait suffisamment peser lors des élections municipales de 2026 que les questions de transports collectifs prennent un rôle plus important. Ou même les inondations de plus en plus fréquents : la carte des crus pour la région nantaise en 2030 ne donne pas envie.

La ligne Johanna Rolland en 2030

Dans ce contexte où notre empreinte de carbone met à risque nos vies et surtout les générations à venir, dans un contexte où nos déplacements comptent pour 20 % du CO2e que nous émettons, les transports collectifs ont un rôle important à jouer.

Perdre une chose qui n'a pas de nom risque de la faire oublier. C'est pourquoi aujourd'hui, Les Mobilitains donnent un nom à cette ligne, au crépuscule de sa suppression. La ligne Johanna Rolland, nommée pour l'élue qui a acté et a présidé sa suppression. Et, nous espérons, pour l'élue qui actera le demi-tour pour qu'elle soit remise en service.

Les Mobilitains n'oublieront pas. Ensemble, sur les mois et les années à venir, nous illuminerons les possibilités qui sont devant nous. Pour que le futur soit plus beau que jamais.

Je suis la ligne !

Les projets Mobilitains

Restez en contact !

De nombreux Mobilitains

Qui sommes-nous ?

Les Mobilitains agissent pour une mobilité plus fluide, sécurisée et plus vertueuse pour les piétons, les cyclistes, les voyageurs des transports en commun, et les automobilistes.

A l’instar des élections 2021, nos actions doivent être portées et concrétisées en s’inscrivant au coeur des élections 2022.

Bref, nous sommes une organisation qui bouge !

Nous découvrir

un benevole Mobilitain

Devenir bénévole

Envie d'agir avec nous ?

Devenez Mobilitain et agissez concrètement pour la mobilité multimodale !

Pas besoin d’être un pro de la mobilité pour passer à l’action, toutes les bonnes volontés sont bienvenues.

J'agis

Nous avons choisi une approche différente. Voulez-vous nous soutenir ? À la différence de beaucoup d'associations militantes, nous avons volontairement choisi de ne pas fixer d'adhésion minimum. La transition écologique est au cœur des enjeux et les mobilités actives et douces font partie de la solution. Aidez-nous à faire en sorte que les promesses, les engagements se transforment en action. Toutes les contributions sont importantes, nous ne pouvons pas agir seuls. Soutenez-nous dés maintenant et faites avancer la mobilité.

J'adhère

Votre adhésion ou don donne droit à une réduction d'impôt de 66 % selon votre situation fiscale.